[Film] Le discours d'un roi (2011)

Publié le par Miu

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/28/51/19634455.jpgLe discours d'un roi    ★★★★★   

 

Réalisateur : Tom Hooper

 

Acteurs : Colin Firth, Helena Boham Carter, Geoffrey Rush, Derek Jacobi,...


  Long-métrage britanique, australien, américain

 

Durée : 01h58min 

 


 

Synopsis :    D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

 

 

Critique : En regardant ce film, je m'attendais à quelque chose de bon (au vu des récompenses et critiques de la presse) mais sans doute pas à ce point. Dès la scène d'ouverture, on est dans l'ambiance : des centaines regards tournés vers Albert, le second fils du roi Georges V qui doit prononcer un discours. Avec grand courage, il se lance mais son bégaiement est plus fort que sa volonté. On comprends dès lors la souffrance de cet homme qui n'aurait pas du devenir roi. Quoi de plus frustrant et handicapant de ne pas pouvoir parler à sa nation dans une époque où la technologie se développe ? Tom Hooper parvient à faire capter au spectateur cette gène, cette tristesse qui habite le roi. Colin Firth est tout simplement excellent, Geoffrey Rush à son habitude est divin mais ma préférence va à Helena Boham Carter qui incarne la femme de Bertie, comme on le surnomme. Elle donne au film un brin d'humour toujours léger, une force d'esprit et de courage et cet amour infini qu'elle éprouve pour son mari. Que dire de cette musique qui entraine, Alexandre Desplat a fait de nouveau un excellent travail. Pour un film traitant de la famille royale britanique, c'est réussi. Je ne peux m'empêcher de citer le film de Stephen Frears, The Queen n'ont pas en guise de comparaison mais simplement pour poursuivre la suite de cette histoire. En effet, Georges VI est le père de la reine Elizabeth II qui est au centre de l'attention dans le film. Tout aussi bien mené que "Le discours d'un roi" il fait rentrer dans une intimité royale presque drole parce qu'on ne l'imaginerait pas ainsi. Le film se déroule principalement au cours de la semaine suivant la mort de la princesse Diana. Semaine durant laquelle, Elizabeth II qui n'avait pas de grand amour pour la Princesse des Coeurs a été violemment critiqué pour cette distance. Je conseille donc grandemment la vision de ces deux oeuvres magnifiques. 

 

Publié dans Films

Commenter cet article